dans Lecture

On a lu pour vous …

AMOUR MALADE – Catherine Laborde & Thomas Stern
Édition PLON

Ecrit à 4 mains[1], entre mari et femme, aidant et aidée, un témoignage précieux parce que mêlant les récits de l’un et de l’autre, entre ressources et coups durs. La question de départ (et les mots soulignés ont leur importance) : comment affronter en couple un intrus nommé Parkinson ?

[1] Tiré de https://www.lisez.com/livre-grand-format/amour-malade/9782259304481

Notre avis :

Le livre évoque sans détour ce qui fait peur dans la maladie, le sentiment d’être en-dehors de la société, la peur de l’avenir, au point de poser la question du suicide car cet « après-aidance » est déjà perçu comme un vide terrifiant pour T. Stern.

Il dit aussi en mots simples le rôle de l’aidant, cette « vigie solide », qui doit renoncer à « un droit de fuite », un rôle qui nécessite de « l’endurance » face à cet « amour inconfortable ». L’a grande vague invisible des aidants en France, il la nomme « la Grande Muette », un surnom réservé à l’Armée… L’armée des aidants, « l’armée des ombres », des résistants ?

« Ça devient quoi, l’amour, quand l’un des amants tombe malade ? D’un mal incurable dont on ne peut espérer – au mieux – qu’une évolution lente ? Qui est le mieux placé pour répondre à cette question ? Les neurologues, les chercheurs, les psychologues ? Ou, simplement, toi et moi ?
Sommes-nous encore en mesure de dialoguer, comme si nous étions simplement un couple de gens qui s’aiment ? On croyait, en commençant ce livre, à l’alchimie amoureuse qui transformerait le désir en courage, nos serments en vertu, la peur en espoir.

Puis la catastrophe est arrivée : en mars 2020 le monde entier est tombé malade. Plus d’amour, partant plus de joie dit La Fontaine à propos de la peste. Devons-nous, enfermés, nous résigner à vivre dans un monde sans amour ? Le monde est-il tombé malade de son manque d’amour ? »

Malgré la maladie de Catherine, malgré l’épidémie de Covid-19, Catherine Laborde et Thomas Stern ont décidé de renouer avec le dialogue amoureux qui fonde leur histoire.

Dans un duo femme-mari et malade-aidant, ils racontent ce que devient l’existence quand une épée de Damoclès pèse sur les épaules, la manière dont on l’affronte, les états d’âme, les colères, les peurs aussi, les attentions, les tendresses, le quotidien qui n’est plus simple mais totalement chamboulé.

Et nous livrent un précieux témoignage sur cette évidence : l’humanité n’existe que par l’espoir et l’espoir par l’amour.

Les auteurs :

Catherine Laborde, 68 ans, comédienne, animatrice, a des années durant présenté la météo sur TF1. Auteur, elle a déjà publié différents ouvrages avec succès : La douce joie d’être trompée (2007, Anne Carrière, co-écrit avec Thomas Stern), Maria Del Pilar (2009, Anne Carrière), Si tu ne m’aimes pas je t’aime (Flammarion, 2010), Les chagrins ont la vie dure (Flammarion, 2016). Son dernier livre Trembler, paru chez Plon en 2018, où elle révélait sa maladie, a marqué les esprits, ouvert des débats, eu beaucoup de presse et été un grand best-seller.

Thomas Stern, 74 ans, mari de Catherine Laborde, agrégé de philosophie, collaborateur aux Temps Modernes et traducteur du Machiavel de Leo Strauss, a fait sa carrière dans la publicité tout en étant l’auteur de différents livres. Dont, en 2010, avec Catherine Laborde Si tu ne m’aimes pas je t’aime (Flammarion), en 2015 Thomas et son Ombre (Grasset) et, en 2019, Mes Morts (Editions de l’Eclat).

Restez informé(e) !

Pour être tenu(e) au courant de nos événements !

Soutenez-nous !

Soutenez-nous !

Faites un don

Et contribuez à la pérennité
de nos actions.
Défiscalisation pour les montants supérieurs à 40€.

Font Resize
senoah-asbl