dans Actualités, Lecture, Temoignages
reconnaissance AP

NEWSLETTER 8 – Août 2020

La santé des aidants va s’affaiblissant…
La loi de reconnaissance sera-t-elle la réponse à ce constat ?

Geneviève Aubouy (Chargée d’études) à l’ASBL Aidants Proches
Actualité politique – Newsletter n°8 – Août 2020

Madame, Monsieur, chers amis,

Nous avons le plaisir de vous présenter notre 8° lettre d’information, qui détaille l’actualité des « aidants proches ». Elle est dense, en cette rentrée : la Semaine des Aidants Proches arrive tout doucement (du 28/09/20 au 04/10/20). L’occasion pour les aidants de souffler, de se recréer, de s’informer… Malgré la crise sanitaire qui perdure, soulignons le bel enthousiasme des organisateurs d’activités à Bruxelles et en Wallonie. Et leur (c)réactivité : les « webinaires » (des réunions menées à distance, avec des participants qui sont connectés entre eux au moyen de logiciels de réunions, via Internet) font logiquement leur apparition dans l’offre destinée aux aidants. Nous nous en inspirons aussi largement pour l’activité des ASBL Aidants Proches et Aidants Proches Bruxelles du 01/10/20 : un colloque basé sur « l’intelligence collective » des aidants et des professionnels, un temps d’arrêt sur ce qui a été vécu lors du (dé)confinement pour être force de propositions pour l’avenir.

Bravo ! La loi de reconnaissance des aidants, ardemment portée par notre ASBL depuis des années, aboutit enfin, ce 01/09/20 ! En plus de sa (brève) présentation, vous trouverez le lien vous menant vers le site de l’ASBL Aidants Proches, qui détaille le contenu de la loi et ses modalités concrètes. A propos de modalités nous faisons aussi un focus sur les mutuelles : ce sont les acteurs qui seront à la manœuvre pour accompagner leurs « aidants proches-affiliés » dans leur reconnaissance, voire leur démarche pour obtenir un congé thématique spécifique.

Des acteurs, il en sera aussi question, à travers cette fois le prisme de la santé : focus sur les pharmaciens ! En quoi ces professionnels discrets sont-ils « aidants pour les aidants » ? Quel regard portent-ils sur ces personnes qui viennent dans leur officine, chercher les médicaments -mais aussi, nous le verrons, des conseils ! – pour accompagner leur proche malade ? Aussi, comment ont-ils fait face à la crise de la Covid-19, à laquelle ils ont payé un lourd tribut ? Et nous aborderons la santé des « aidants », par la présentation des résultats de l’enquête de Partenamut : il y est démontré que la santé des aidants s’affaiblit… La boucle est alors bouclée : il est urgent que la loi, non seulement permette de dénombrer les aidants (FAITES-VOUS CONNAITRE AUPRÈS DE VOTRE MUTUELLE DÈS le 01/09/2020[1]!) mais plus encore, apporte un « répit » à ceux d’entre eux qui conjuguent activité professionnelle et soutien majeur à un proche lourdement dépendant.

[1] Les mutuelles insistent sur le fait qu’elles ne seront réactives aux demandes des aidants qu’à partir du 01/09/20 : les contacter à l’avance ne vous exposerait qu’à une attente inutile. De plus, étant toujours dans une période de déconfinement à géométrie variable, les mutuelles font leur possible malgré leur offre de service souvent modifiée…et parfois pénalisée par le contexte.

Vive l’interactivité !

Cette newsletter est la vôtre, aidants et professionnels. Faites-nous part de votre sentiment sur son contenu ! Voyez notre sujet sur les « pharmaciens » : quelles sont vos relations avec ce professionnel ? Connaît-il votre réalité d’aidant proche ? Comment vous conseille-t-il ? à Vos informations, vos retours sont les bienvenus.

« Nul ne sait ce qui est bien pour l’autre »…

Vous souhaitez témoigner de votre réalité d’aidant ?
Vous estimez important d’en faire part à autrui ? Votre apport est inestimable…. Alors, MERCI de compléter le questionnaire que l’ASBL met à votre disposition pour cela via le bouton suivant :

Restez informé(e) !

Pour être tenu(e) au courant de nos événements !

Soutenez-nous !

Soutenez-nous !

Faites un don

Et contribuez à la pérennité
de nos actions.
Défiscalisation pour les montants supérieurs à 40€.

Font Resize
Illustration question parlementaire